0 3 semaines
Partager

Les voleurs ne désarment pas malgré le sort malheureux du vindicte populaire (ce qui n’est pas autorisé par la loi) qui leur est réservé. Ce samedi 21 janvier 2023, un voleur de blé a été arrêté dans la zone portuaire plus précisément dans un camion stationné à peine 30 mètres de UNIFOOD qui est à côté du nouveau magasin de la société du grand moulin.

Selon nos informations, le jeune homme arrêté n’est pas à son premier coup. Plusieurs fois, l’on a tenté de mettre la main sur lui en vain. Ce matin, le jeune homme fut victime de l’adage qui dit : « tous les jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire ».

Les faits

Selon notre source, le jeune homme était monté dans un camion transportant le blé pour aller verser dans le magasin. « En effet, les camions transportent le blé depuis le port. En cours de route, certains individus de la zone portuaire font tout pour rentrer dans le camion à l’insu du conducteur. Au cours du chemin, ces derniers remplissent leurs sacs avec le blé. Ce matin, comme c’est leur habitude, il est rentré dans le camion. Après avoir fini de remplir son sac, il voulait voir s’il n’y avait personne là-bas pour sauter avec le sac. C’est là, qu’il s’est rendu compte que les policiers qui faisaient la patrouille, l’ont vu. Il a directement sauté et a pris la clé des champs. Voyant qu’il ne pouvait pas courir devant ces corps habillés. Il a jugé bon de se cacher entre les camions stationnés ici. Fouillant minutieusement, les policiers l’ont finalement repéré. On l’a posé la question de savoir : qu’est-ce qu’il fait ici ? Puisque les policiers n’ont pas bien regardé son visage donc eux aussi doutaient. Il a répondu que c’est son camion. Alors, un policier a dû appeler quelqu’un d’autre là-bas pour s’assurer que c’est son camion. C’est là qu’on a su qu’il mentait. Et ils veulent le transporter chez eux » a confié un chauffeur rencontré sur le lieu.

Par ailleurs, le voleur qui continue toujours à nier les faits, refuse de monter sur la moto des policiers. Ces derniers étaient obligés de demander à ceux qui étaient venus pour voir, d’aller chercher un taxi pour pouvoir le transporter.

Aux dernières nouvelles, le jeune homme a accepté de monter sur la moto. Notons que ceux qui connaissent bien le jeune homme pour ces faits déplorables voulaient le brûler mais les policiers ont su calmer les tensions.

Marc GNAZOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *