Un voleur arrêté, copieusement tabassé et libéré : ce qui s’est réellement passé (Vidéo)

Partager

Dans la nuit du vendredi 03 au samedi 04 février 2023, la population d’adidogomé plus précisément d’Apédokoè a mis la main sur un voleur qui a été passé à tabac avant d’être libéré. Voici ce qui est réellement passé.

Lors de l’interrogation du voleur

Selon Togonyigba qui a donné l’information, un voleur d’une vingtaine d’années a été surpris dans une maison où se trouvaient trois voitures et deux motos. À en croire notre source, le voleur arrêté n’était pas venu seul mais accompagné.

LIRE AUSSI Un voleur de blé arrêté dans la zone portuaire

« Ils étaient deux à vouloir commettre le forfait mais l’un a pu s’échapper. Selon des témoins, ils étaient entrain de prendre la moto en escaladant le mur de la maison, lorsque des bruits ont réveillé les gens dans la maison qui se sont précipités pour appréhender ces visiteurs voyous étrangers qui ont voulu s’échapper mais peine perdue. L’un des deux voleurs a été bien tabassé et bien fessé avant d’être libéré plus tard » a informé notre source avant de révéler les faits.

Ce qui s’est réellement passé

« Interrogé lors de son arrestation, le voleur d’environ 24 ans a révélé qu’ils seraient venus déjà dans le secteur pour la même opération, en volant une vingtaine de lapins à une dame spécialisée dans l’élevage des lapins, reconnue d’ailleurs dans la localité. Selon le jeune voleur, ils sont venus dans la même semaine dans une maison voisine pour braquer une dame dans son sommeil pendant que la porte de celle-ci était entrouverte à cause de la chaleur, lui arrachant son portable et emportant une somme de 100000f au moment où son mari était en déplacement » a fait savoir le site.

Après avoir tabassé le voleur, la population l’a libéré sous l’ordre de la victime qui n’a pas caché la raison de sa décision. « Dès fois il y a certains voleurs arrêtés et amenés à la gendarmerie qui nient carrément qu’ils ne sont pas des voleurs, qu’ils sont juste de passage et qu’on les a arrêté… et confondus à des voyous. C’est pourquoi j’ai demandé de le laisser partir… parce que dans de pareilles circonstances, je doute que la police ne me fera jamais confiance… j’ai une fois vécu cette situation. C’est pourquoi j’ai demandé que les policiers soient présents et constatés eux-mêmes, hélas ils ne sont pas arrivés» a regretté la dame en question.

Notons que les populations d’adidogomé ont appelé la police pour intervenir et apporter son secours selon notre source, mais malheureusement elle n’est jamais arrivée sur les lieux. Ce qui a poussé les habitants de kohé a libéré le voleur vers 4 h du matin.

Marc GNAZOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *