1 3 mois
Partager

La 12 ème édition de la chancellerie de l’humour a tenu toute sa promesse dimanche 1 er janvier 2023 au palais des congrès de Lomé. À la fin du plus grandiose spectacle d’humour du Togo qui rassemble les meilleurs et les talents révélés du 7 ème art du pays, l’humoriste Gbadamassi Yaya affirme que le concert de cette année est une réussite mais très endetté. Le comédien a profité de l’occasion pour lancer un appel solennel aux sponsors et partenaires.

Placée sous le thème « Zéro Stress », l’édition 2023 de la Chancellerie de l’humour, le plus grand événement de référence de l’humour au Togo a injecté de la bonne humeur pour une belle entame de la nouvelle année 2023, ce à travers deux formes de théâtres notamment le Stand up et le Concert party. Dans la première partie qui est consacrée au Stand Up, des humoristes togolais à l’instar de WISANO, JOCELIN, VALENTIN VIERA et plein d’autres ont presté à tour de rôle. L’humoriste béninois, ELIFAZ, a également partagé la scène du Stand up aux côtés de ses collègues togolais. Pour Gbadamassi Yaya, le chef de l’état et son gouvernement doivent soutenir l’événement.

« Un concert réussi mais très endetté. En cette 12 ème édition, je dirai que la crise s’est beaucoup manifestée et on l’a senti énormément parce que l’accompagnement des partenaires n’a pas été au rendez-vous. C’est très important que les mécènes sortent pour soutenir ces genres d’événements. Car sans les accompagnements, il serait très difficile pour nous de continuer par organiser ces genres d’événements et la caravane nationale. Car, celui qui ne trouve pas à manger, va attraper le kwashiorkor et va mourir. Donc on a vraiment besoin qu’on nous soutient. Je lance un appel très solennel au chef de l’état car le Concert Party au Ghana, c’est une affaire des autorités, c’est une affaire étatique. Vous avez vu aujourd’hui combien de fois, les enfants et les Hommes aiment cette forme de théâtre que nous faisons. Et quand nous étions même à l’intérieur du pays, la mobilisation était très forte et je pense que les autorités doivent mettre la main dans la poche afin que la culture en générale redore ses blasons » a lancé Gbadamassi Yaya à l’endroit des autorités togolaises.

La deuxième partie du spectacle a été consacrée au Concert Party. Cette forme de théâtre que chérit Gbadamassi a été animée par l’humoriste et sa troupe GBADAS CONCERT BAND. Plein d’innovations dans ce Concert Party selon l’humoriste Gbadamassi.

« Pour la première fois dans l’histoire de la Chancellerie de l’humour, les femmes ont été au-devant de la scène du Concert Party. Avant, les hommes se déguisaient pour jouer le rôle de femmes. Maintenant les femmes ont presté, elles-mêmes. Comme vous avez pu le voir, les femmes du Concert Party ont été les instrumentistes, une première dans l’histoire de cette forme de théâtre au Togo et de la Chancellerie de l’humour. Autre innovation, c’est la prestation d’une jeune fille issue de « Maternelle du Concert Party », un projet que nous avons mis en œuvre à l’endroit des enfants. Une fois encore, nous avons relevé le défi de prouver que le 7e art est vivant au Togo et que les Togolaises et Togolais sont talentueux et qu’il faille soutenir l’humour en général et le Concert Party en particulier. Toute nos gratitudes et remerciements aux partenaires et bonnes volontés qui ont fait de ce spectacle une réussite et qui continuent par croire en nous », a déclaré GBADAMASSI YAYA au sortir du spectacle.

Quant à l’humoriste béninois, ELIFAZ, le public togolais doit soutenir les artistes car personne ne viendra le faire à sa place. « Dans la sous région, le public togolais est très chaleureux et il fait partie des meilleurs publics. Moi personnellement, je demanderais au public, de soutenir encore plus les artistes togolais parce que personne ne viendra d’ailleurs pour rendre star leurs artistes » a indiqué le comédien béninois ELIFAZ.

Débutée à 18 heures 30 minutes GMT, l’humoriste togolais Gbadamassi Yaya et une douzaine d’humoristes et comédiens ont offert un spectacle de rire pendant trois heures de temps à un public qui a fait nombreux le déplacement.

Marc Le Sucré (92-19-67-99)

Une réflexion sur “ « Un concert réussi mais très endetté » affirme l’humoriste Gbadamassi tout en lançant un appel solennel aux sponsors et partenaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *