Togo/14ème Réunion du CRTEL : les précisions du DG de l’ARCEP

Partager

Depuis lundi 24 juillet 20203, la 14 ème réunion du Comité des Régulateurs Nationaux de Télécommunications (CRTEL) des états membres de l’UEMOA bat son plein au Togo. Selon Michel Yaovi Galley, le Directeur général de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) qui a lancé les travaux de la réunion, les experts sont à Lomé pour un travail bien déterminé.

Michel Yaovi Galley, DG de l’ARCEP

À l’issue de la 13 ème réunion annuelle du Comité des Régulateurs Nationaux des Télécommunications ténue à Abidjan en République de Côte d’Ivoire du 30 août au 1 er septembre 2022, les experts des Autorités nationales membres du CRTEL s’étaient engagés à approfondir les réflexions sur problématiques de la cherté des communications régionales et de la qualité de services offerts par les opérateurs de communications électroniques dans l’espace communautaire. À en croire le DG de l’ARCEP, ces travaux vont aborder aussi la problématique de l’intelligence artificielle.

Vue d’ensemble

« Les experts qui sont à Lomé, vont statuer sur les propositions des groupes de travail chargés de trouver des mécanismes adéquats pour assurer notamment, d’une part, la baisse des tarifs des communications régionales et, d’autre part, la qualité de service offerte aux consommateurs par les opérateurs de communications électroniques. Le choix de consacrer deux réunions annuelles successives pour traiter des tarifs et de la qualité de service qui sont des sujets de préoccupation majeure et qui ont un véritable impact sur les populations est, sans aucun doute, la preuve inébranlable de l’engagement et de la détermination du CRTEL à contribuer à transformer durablement les conditions de vie des populations au sein de notre Union », a indiqué Michel Galley, le DG l’ARCEP.

Table d’honneur

Quant à la représentante résident de la Commission de l’UEMOA au Togo, Mme Aminata LO PAYE, il faut définir un chemin qui permettra d’envisager une réglementation harmonisée et bien pensée qui, sans empêcher l’évolution, préserve la vie privée, l’humanité et la dignité.

La représentante résident de la Commission de l’UEMOA au Togo, Mme Aminata LO PAYE

« La nécessité de trouver des mécanismes adéquats pour permettre, d’un côté à nos concitoyens de téléphoner à des tarifs abordables et d’un autre, aux opérateurs régulièrement installés de réaliser leurs objectifs de rentabilité, a été reconnue », a laissé entendre Mme Aminata LO PAYE.

Pour rappel, la réunion du Comité des Régulateurs Nationaux des Télécommunications (CRTEL) doit se tenir au moins fois l’an. Les travaux de cette réunion vont durer cinq jours.

Marc GNAZOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *