Arrestation des organisateurs de « SPÉCIALE PARTOUZE PARTY » : « Marius possède un répertoire assez fourni de jeunes filles travailleuses de sexe. Elles sont… », dévoile la police nationale

Partager

Mardi 06 juin dernier, notre rédaction a alerté les autorités compétentes, l’opinion nationale et internationale d’une soirée dénommée « SPÉCIALE PARTOUZE PARTY » qui devrait se tenir dans la capitale Togolaise plus précisément à Agoè. Après avoir vu notre article, la police nationale s’est autosaisie de cet événement malsain qui encourage la dépravation des mœurs. Tout en dévoilant combien les organisateurs gagnent sur ces événements, la police nationale donne une précision sur l’organisation. Lisez plutôt !

La Police Nationale a mis la main sur trois individus, appartenant à un réseau de proxénétisme qui opère dans la ville de Lomé et ses environs.

Il s’agit des nommés:

1- Marius Q., âgé de 24 ans,

2- Odile B., âgée de 23 ans,

3- Ryina J., âgée de 18 ans ; tous de nationalité togolaise.

Le 09 juin 2023, devrait se tenir une soirée dénommée « SPECIALE PARTOUZE PARTY » dans une villa sise à AGOE. Ladite soirée devrait regrouper des femmes et des hommes pour des relations sexuelles.

La Police Nationale s’est autosaisie de cette affaire à la vue de l’annonce de l’évènement sur les réseaux sociaux. Une annonce illustrée par des images obscènes qui portent atteinte à nos mœurs.

Lisez l’article annonciateur : https://leneutre.info/togo-depravation-des-moeurs-une-speciale-partouze-party-sannonce-a-agoe/

Une enquête avait été ouverte et a permis à la Police d’identifier le 08 juin 2023 les principaux organisateurs et de découvrir également qu’ils sont à la tête d’un vaste réseau de proxénétisme.

En effet, le nommé Marius possède un répertoire assez fourni de jeunes filles travailleuses de sexe. Elles sont mises à la disposition des hommes qui louent leurs services contre une certaine somme.

Somme sur laquelle le nommé Marius perçoit 20%.

Il est à noter également que ce réseau organise de façon périodique ces genres d’événements qui constituent des faits punis par le code pénal togolais.

Les trois (03) individus interpellés seront conduits devant le Procureur de la République pour répondre de leurs actes.

La Police Nationale travaille pour démanteler d’autres réseaux et invite la population à redoubler de vigilance puis à continuer de collaborer de manière étroite avec elle, afin de garantir les bonnes mœurs dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *