5 ans d’existence de BATIR : Bilan, défis et perspectives !

Partager

Le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine (BATIR), a célébré samedi 1er Juin 2024, ses 5 ans d’existence. Au cours de cette célébration, les premiers responsables du parti BATIR ont dressé le bilan, relevé les défis et les perspectives d’avenir !

Cette célébration qui a mobilisé plusieurs militant(e)s, sympathisants et cadres du parti a été placée sous le thème : « Cinq ans de BATIR. Bilan, Réflexions et perspectives dans le nouveau contexte politique ». Le Bureau Exécutif National a décidé de célébrer les 5 ans du parti à travers une journée de réflexion afin d’échanger avec les membres sur les défis de l’heure.

Durant ce quinquennat, le parti de Vincenzia Meyer a intensifié ses efforts de mobilisation en élargissant sa base d’adhérents. Jeune parti politique, BATIR s’est engagé à la transparence et à l’honnêteté dans toutes ses actions, il s’efforce de créer une société équitable et promeut une économie robuste basée sur le travail, visant à générer des emplois, soutenir les travailleurs et favoriser le développement économique durable. Un chemin qui doit rendre fier les membres du parti selon le secrétaire général Flavien Toviavé.

« En tant que jeune parti politique, nous avons fait un bon chemin et aujourd’hui nous pouvons être fiers de la marche que nous avons fait en cinq ans. Nous sommes entrés dans l’arène politique avec un discours novateur, un discours de développement à la base, nous avons mis l’humain au centre du débat politique et les populations ont compris qu’il y a un nouveau discours, un changement dans la vie politique », a affirmé Flavien Kodzo Toviavé, Secrétaire général du BATIR.

Bilan des cinq ans d’existence sur la scène politique

Durant cette période, BATIR a pris activement part à trois élections avec des résultats divers. La participation des élections législatives du 20 décembre 2018 a été soldée par l’élection de deux députés à l’Assemblée nationale et les élections municipales du 30 juin 2019 ont été soldées par l’élection de 6 conseillers municipaux dont un maire (Agoe-Nyivé 3) et un adjoint au maire (Golfe 7).

A LIRE AUSSI : BATIR va continuer par œuvrer pour la modernisation et le développement du Togo

La présence de BATIR dans ces cinq conseils municipaux a permis au parti de faire valoir ses idées de développement à la base. Et enfin, le double scrutin législatif et régional du 29 avril 2024 qui a permis au parti de sortir du grand Lomé et de présenter des candidats dans six circonscriptions électorales à savoir : Danyi, Agoè-Nyivé, Avé, Golfe, Lacs et Zio. Les résultats au terme de ce double scrutin n’ont pas permis à BATIR d’être représenté à l’assemblée nationale. Par contre, le parti dispose de cinq conseillers régionaux élus dans les préfectures Agoè-Nyivé, Avé, Golfe, Lacs et Zio pour le compte de la région maritime au terme de l’élection régionale.

Dans la foulée, le parti BATIR a été impliqué dans les débats politiques cruciaux qui ont marqué les cinq dernières années de notre pays. Il a également participé à des échanges entre le gouvernement et les acteurs politiques pour discuter des sujets importants et d’actualités du pays à travers la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP) et le Cadre permanent de concertation (CPC). Ces rendez-vous entres acteurs politiques ont permis au parti de prendre connaissances de certaines démarches du gouvernement, de faire des propositions et de faire certaines réformes politiques.

Sur le plan social

Le parti BATIR a lancé plusieurs initiatives sociales et environnementales visant à améliorer la qualité de vie de ses concitoyens. Des programmes de soutien aux communautés défavorisées, des actions pour la protection de l’environnement et des projets éducatifs ont été au cœur de leurs actions. En témoignent l’observation de la journée de l’arbre organisée chaque 1er Juin, la construction des forages d’eau, les bâtiments scolaires dans certaines localités, les latrines publiques, les dons de fournitures scolaires aux élèves de certains milieux ruraux, la remise de tables-bancs à des établissements scolaires, la distribution des masques de protection sur toute l’étendue du territoire national pendant la période de la COVID 19, etc.

Ailleurs, des programmes de soutien et de renforcement de plateaux techniques ont été mis en œuvre, améliorant ainsi les prises en charge des populations dans quelques centres de santé. Dans le secteur de l’éducation BATIR a apporté son appui matériel dans diverses localités de notre pays.

Défis et perspectives

Bien que le parti ait réalisé d’importants progrès, il reconnaît également les défis qui persistent. Le parti BATIR reste résolu à surmonter les obstacles en continuant à écouter les préoccupations de la population et en adaptant ses stratégies pour mieux répondre aux besoins changeants de la société. « Nous devons continuer à travailler pour une implantation effective sur toute l’étendue du territoire nationale, et disposer des militants modèles engagés pour la cause commune : l’émergence du Togo. BATIR doit redoubler d’effort pour renforcer sa présence dans les institutions lors des prochaines échéances électorales », a indiqué Flavien Toviavé.

Il sied de rappeler que l’ancien député Atsou Fiacre a entretenu l’assistance sur la nouvelle constitution entrée en vigueur dès le 6 mai 2024 par sa promulgation par le président de la République et qui bascule le pays d’un régime présidentiel à un régime parlementaire. Le secrétaire général adjoint du parti a présenté et expliqué les grandes innovations contenues dans la nouvelle Constitution et les défis auxquels BATIR doit s’atteler pour continuer par exister sur la scène politique togolaise. C’était aussi l’occasion de présenter officiellement les Conseillers régionaux élus du parti aux militants

Marc Y Essowè GNAZOU (92 19 67 99)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *